Sanam Khatibi Extra View - De ta salive qui mord

    Category:
  • Exposition
  • date:
  • 08.06.2019 - 01.09.2019

Bousculant les stéréotypes de genre et de domination, les œuvres de Sanam Khatibi captivent et révulsent à la fois.

L'artiste belge peint des figures féminines, solitaires ou en meute, subversives et provocantes, donnant libre cours à leurs pulsions bestiales dans des paysages évoquant un éden lointain et atypique. Ses sujets, ambigus dans leurs relations au pouvoir, à la violence, à la sensualité, interrogent les excès, la perte de contrôle, la domination et la soumission.

Outre ces peintures à l'huile de grand format, peuplées d'animaux et d'histoires de chasse aussi naïves que cruelles, Sanam Khatibi réalise aussi des tapisseries, des broderies et des natures mortes de petit format, exposées pour la première fois au BPS22. Des vases et des coupes aux motifs japonisants contiennent des fleurs aussi fragiles que sauvages et des fruits imaginaires aux couleurs chaudes ; des coquillages et des coraux côtoient des crânes enturbannés de serpents aux yeux rouges... Ces œuvres sont directement inspirées de sa collection personnelle d'objets qu'elle assemble et présente, dans l'exposition, de manière intuitive. En regard des paysages représentés, ces objets véhiculent une inquiétante étrangeté et exercent une attraction par la beauté peu familière et "sauvage" qu'ils dégagent. A proximité, des serpents en céramique rampent et donnent le ton de l'imagination de l'artiste, entre souffrance et volupté.

Sanam Khatibi est représentée par la galerie rodolphe janssen (Bruxelles) et la galerie P.P.O.W. (New York).

Exposition : 08.06 > 01.09.2019

Une exposition à voir en EXTRA VIEW à l'exposition MX TEMPLE de Xavier Mary.
EXTRA VIEW = Sous ce label, des expositions viennent étoffer la programmation du BPS22. Des artistes sont invités à présenter une partie spécifique de leur production ou à réaliser un nouveau projet. Différentes approches et formes artistiques sont ainsi proposées au sein du Musée pour élargir encore le regard porté sur l'art.