Acceptez-vous l'utilisation de cookies pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web ?

Voir plus

Fermeture temporaire

Voir plus

Davide TidoniEn résidence à Charleroi

Actualités

L’artiste italien Davide Tidoni termine une courte résidence au BPS22, en ce mois de juillet. Il a profité de son passage à Charleroi pour expérimenter son projet "When Sound Ends" tout en utilisant l’espace urbain comme un atelier à ciel ouvert.

"When Sound Ends" consiste en une série d’actions réalisées avec des haut-parleurs et des micros. Les actions mènent systématiquement à la destruction du haut-parleur et donc, à la disparition inévitable du son. Ce projet explore les thèmes de la corporéité, en relation avec la production sonore, l’audition, le toucher, la perte et explore la nature transitoire de l’existence.

À cause de l’utilisation de matière inflammable ou explosive, les expérimentations de Davide Tidoni nécessitent un espace public inutilisé qui où il peut travailler sans déranger qui que ce soit. C’est cette raison qui l’a amené au Pays Noir.

“À Charleroi, il existe de nombreuses friches qui offrent de grandes possibilités d'expérimentation. Alors que d'autres villes sont de plus en plus contrôlées et que la tolérance à l'égard de l'utilisation non consommatrice de l'espace urbain diminue […] J'ai fini par trouver ce que je cherchais : un espace avec un trou dans le toit où j'ai placé la caméra pour pouvoir filmer l'action d'en haut.”

Dans son parcours, Davide a multiplié les expériences sonores. Il a travaillé avec la chorégraphe Raffaella Giordano et a étudié “l’espace sonire” avec Raviv Ganchrow à Sonology à la Haye. Il s'intéresse également à l'utilisation du son dans la contre-culture et la lutte politique, et a publié une recherche de terrain sur le groupe d'ultras Brescia 1911 (The Sound of Normalisation, 2018).

Plus d’infos sur l’artiste et ses projets en cours : www.davidetidoni.name